HISTOIRE

Au XIe siècle, après la dislocation de l'empire du wagadou également appelé empire du Ghana, les différentes familles qui composaient l'empire se sont dispersées à travers les quatre coins de l'Afrique. C'est ainsi que les Sakho et les Bomou se sont implantés dans la partie Est du Sénégal . Ils y auraient fondé le village de Diawara.
Les Sakho et les Bomou seront rejoints plus tard par les Bâ et les Koïta. Ces quatre familles auraient formé la première population de Diawara. Selon certaines sources orales, les familles Réla, Wodou et Ganessi  faisaient également parti des premiers habitants de Diawara. Les Sakho restent les seuls détenteurs du titre de "chef de village" et cela jusqu'à nos jours.  Le bon accueil, le partage et l'ouverture aux autres ont toujours été des valeurs symboliques de Diawara. Grâce à ces valeurs, Diawara compte aujourd'hui plusieurs familles d'origines différentes. La population actuelle s'élève à environ 15 000 habitants.

NB: Ces informations sont de source orale. Il existe plusieurs versions. Nous avons essayé de regrouper les points de ressemblance de plusieurs sources pour permettre à nos visiteurs d'avoir un bref aperçu de l'histoire de Diawara 

GÉOGRAPHIE

Diawara est une ville du Sénégal oriental. Elle est située sur la rive gauche de la haute vallée du fleuve sénégal.

Ce qui donne plus d’importance à la ville de Diawara, c’est qu’elle jouit grâce à sa frontière avec la Mauritanie et sa proximité avec le Mali, d’une ouverture géographique riche d’apports sociologiques divers et féconds. Cette position géographique fait de Diawara un véritable creuset d’intégration sous régionale et le miroir du Sénégal pour ses voisins. D'ailleurs, la ville a été érigée en commune en 2002. Elle est rattachée au département de Bakel dans la région de Tambacounda.

La localité possède un climat sahélo-soudanien. Mais ce climat n’est pas complètement uniforme. On y distingue deux saisons : une saison sèche et une saison des pluies. La saison
sèche se présente sous deux formes: une saison sèche et fraîche (novembre-février) pendant cette période les températures sont basses et ne dépassent pas 30°C. Une saison sèche et chaude (mars-juin), c’est une période de canicule et un vent d’Est chaud et sec appelé « harmattan » souffle. Les températures peuvent atteindre 45°C. Et enfin une saison des pluies (mi-juin – Octobre) cette période est caractérisée par de fortes pluies, de fortes averses orageuses, prenant parfois l’allure d’une tornade. On constate une baisse de la chaleur mais le soleil reste au zénith.

Diawara, à l'instar des autres localités de la vallée du fleuve sénégal, se distingue par un relief assez plat. La zone présente tout naturellement de vastes extensions de surfaces planes. Toutefois, on note quelques dunes et de petites buttes dans la partie non inondable de la vallée (Diéri), un relief plus élevé au niveau des zones inondables (Walo). On note aussi une présence massive de collines. La plus connue est celle de "diomboro n'guidé". Cette colline serait le premier site qui a accueilli les diawaranko avant leur installation sur la rive gauche du fleuve sénégal.

©2020 by CORÉDIA/DIAWARA.